Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/ Annaba: UNIVERSITÉ D’ÉTÉ DE LA SANTÉ - Les chefs d’établissements ...
Zone Membre
Publicités

Annaba: UNIVERSITÉ D’ÉTÉ DE LA SANTÉ - Les chefs d’établissements en formation

Publié le 22/06/2014
L’Ecole paramédicale de Annaba a accueilli hier une quarantaine de gestionnaires des centres hospitaliers de la région Est du pays. Les chefs d’établissements hospitaliers des wialyate de Annaba, Guelma, Oum El-Bouaghi, El-Tarf et Constantine vont bénéficier durant la période du 21 au 25 Juin d’une formation inscrite dans le cadre de la formation continue de tous les fonctionnaires de la Santé. M. Larada, Directeur de la formation au ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, qui est  actuellement chef de la médecine à l’Hôpital Mustapha Pacha et ancien  doyen de la faculté de médecine d’Alger a tracé les grandes lignes de ce séminaire, en rappelant que lors des Assises  Nationales de la Santé  qui se sont tenues à Alger, il a été décidé d’organiser des rencontres de formation à Annaba, Oran, Skikda, Alger et Mostaganem. Le but est de former 400 gestionnaires  dans ces wilayates côtières  autour du projet « comment concevoir  un projet d’établissement ? ». Arriver à l’informatisation avec des indicateurs de gestion en se basant sur l’assainissement des carrières  des professionnels de la santé en enrichissant les statuts adoptés en 2011, l’assainissement des finances  et mener une action relative à l’accession à des consultations spécialisées. Notons que chaque année, 1400 spécialistes sont formés mais ils se concentrent tous sur la zone Nord du pays. C’est pourquoi il faut trouver un moyen d’intéressement afin qu’ils acceptent de pratiquer dans les régions Sud qui en manquent cruellement. Pour l’exemple, Mme Benazzouz Houria, Directrice de l’Hôpital d’Oued Zénati s’est vue affecter 12 spécialistes mais pour le moment personne ne s’est présenté, étant donné qu’ils résident soit à Annaba ou à Constantine. La route défectueuse entre ces deux villes et l’Hôpital a fait qu’ils rebutent de s’y rendre. Et pourtant, il s’agit d’une structure hospitalière très belle qui respire la propreté. Le but de ce séminaire est d’amener tous les praticiens tous corps confondus à ne s’occuper que du malade. Tous les médicaments existent et la médecine est la même pour la mère maladie qui nécessite le même médicament dans tous les pays du monde. Reste que des citoyens préfèrent s’approvisionner à des prix forts de médicaments à partir de la Tunisie ou d’officines qui les écoulent à la demande. Tous les médicaments de laboratoires existent sous la forme originelle ou  générique avec la même composition chimique. De plus ces médicaments importés sous le manteau ne sont ni remboursables ni garantis. La carte « Chiffa » restera donc dans la poche du patient qui est ainsi pénalisé avec son gré.  Les officines subissent un contrôle strict de la part de la Direction de la Santé et le Directeur de wilaya nous fait part de la fermeture de l’une d’entre elles comme la même décision sera appliquée à deux ou trois autres dans les jours à venir. D’autre part une dizaine de cliniques privées activent à Annaba  tout en respectant le cahier de charges. Un investisseur privé a en outre introduit une demande d’ouverture d’un centre anti cancéreux qui est actuellement à l’étude.

 lestrepublicain - 22 Juin 2014 - Ahmed Chabi

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba, « ville olympique 2014″ : Inauguration grandiose
Actualité suivante »
Annaba: POUR ÉRADIQUER L’HABITAT PRÉCAIRE - La vigilance est de mise

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires