Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: 9ÈME ÉDITION DU FESTIVAL DE LA MUSIQUE ET DE LA CHANSON CIT...
Zone Membre
Publicités

Annaba: 9ÈME ÉDITION DU FESTIVAL DE LA MUSIQUE ET DE LA CHANSON CITADINES - Une ouverture en apothéose

Publié le 12/07/2014
Le coup d’envoi de la 9ème édition du Festival national de la musique et de la chanson citadines a été donné avant-hier soir au Théâtre régional de Annaba dans une ambiance conviviale au grand bonheur des amateurs de malouf. C’est ainsi que le lever du rideau sur la première soirée  de cette nouvelle édition a dévoilé au public présent,  majoritairement composé de nombreuses familles, une magnifique chorégraphie présentée par l’atelier de danse classique du palais de la culture Mohamed Boudiaf de Annaba, manière d’ouvrir l’appétit du grand public juste avant de l’inviter à déguster un plateau musical varié. Cette manifestation qui donnera lieu à neuf soirées abritées par la grande salle du théâtre régional Azzedine Medjoubi de Annaba, toutes animées par des artistes de grande renommée autant à l’échelle nationale  qu’internationale, mettant en exergue des chansons puisées du patrimoine national authentique. Le grand public, visiblement ravi et convaincu par la prestation du ballet de danse classique, et bercé par la combinaison de ravissantes notes musicales de l’Orchestre local, a ensuite eu l’oreille attentive pour quatre grands maestros du malouf annabi Lakhdar Kesri, Allaoua Boughemza, El Ayachi Dib et Hamdi Bennani. La salle toute entière a vibré à travers des chants et noubas connus et qui méritent  d’être préservés davantage, car faisant partie du patrimoine local. Ces quatre artistes ont, à eux seuls, fait la soirée qu’il ne fallait absolument pas rater pour un festival réussi. Défi réussi, donc, eu égard au remarquable travail de préparation assuré par les organisateurs auxquels un hommage devrait être rendu lors de la soirée de clôture. Par ailleurs, une série de distinction pour des grands noms de la culture annabie, en présence, notamment de Mohamed Mounib Sandid, wali de Annaba, de Farid Merabet, président de l’APC de Annaba, entre autres, ce qui a constitué un moment riche en émotions, mais aussi a su porter au firmament d’éminents artistes qui restent la mémoire vive de la ville. La soirée a été clôturée en apothéose par le grand virtuose constantinois Abdelaziz Benzina qui a invité le public à reprendre en cœur ses différents succès. Le pari est donc en passe d’être gagné pour M. Boudiba, directeur de la Culture à Annaba. Le festival national de la musique et de la chanson citadines est bel et bien devenu une véritable institution pour non seulement pour toute la ville de Annaba, mais aussi à l’échelle de la wilaya voire même de toute la région Est. Les autres soirées ne risquent pas de déroger à la règle et une foule nombreuse est encre attendue au Théâtre régional. Ce soir, outre la formation  féminine issue de l’Association des amis de Sadok Lebdjaoui, les amoureux du chant classique et citadin auront la joie d’écouter et d’admirer, la chanteuse de Haouzi, venue d’Alger, Nadia Yasmine, le chanteur de malouf, venu de Skikda, Fateh Rouana, ainsi que Omar Guettache, de Annaba, qui officie dans le même genre.

lestrepublicain - 12 juillet 2014 - Moufida B.

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: TRANSPORT - Une gare de l’Est pour corriger les dysfonctionnements
Actualité suivante »
Annaba: EL BOUNI - Chute mortelle d’un bébé du 2ème étage

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires