Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: El-Hadjar en perte de vitesse - Le complexe ne produit plus...
Zone Membre
Publicités

Annaba: El-Hadjar en perte de vitesse - Le complexe ne produit plus que 300 000 tonnes d’acier

Publié le 15/11/2014
La réfection et la modernisation totales du haut fourneau du complexe sidérurgique d’El-Hadjar d’Annaba, à l’arrêt depuis le mois de juin, ne sont prévues que pour octobre 2015, souligne le responsable du groupe Sider sur les ondes de la Chaîne III de la radio nationale. «En attendant, nous allons tenter de le faire fonctionner du mieux possible», confie Ahmed Belabbès qui annonce que le haut fourneau sera opérationnel tant bien que mal d’ici une semaine grâce à la mobilisation des travailleurs et des cadres de l’usine. Le complexe, autrefois fleuron du secteur de la métallurgie en Algérie, est depuis quelques années en proie à d’énormes difficultés financières, depuis, notamment, la conclusion du partenariat avec l’indien ArcelorMittal. Le DG du groupe Sider a signalé, lors de son passage à la Radio, que la production d’acier du complexe sidérurgique d’El-Hadjar qui était d’un million de tonnes au départ a, depuis, chuté à 600 000 tonnes, «jusqu’à atteindre, aujourd’hui, 300000 tonnes», contre une demande nationale, pour les seuls ronds à béton et fils pour machines, d’environ 4 millions de tonnes. Concernant la maintenance du complexe, M. Belabbès admet que celui-ci n’a pas fait l’objet «depuis 2007 à 2008, d’un entretien adéquat, compte tenu de la situation financière difficile de la société qui en assure la gestion». Il précisera que les investissements d’ArcelorMittal, repreneur de l’usine, n’ont été réalisés que durant les premières années du partenariat, mais que depuis 2008, ils se sont taris «en dehors de quelques investissements destinés à assurer le fonctionnement des équipements». Le DG de Sider annoncera que le programme de développement et de modernisation de 1,5 milliard de dollars retenu pour El-Hadjar prévoit de faire passer la capacité de production de celui-ci à 2,2 millions de tonnes. Il indiquera qu’une fois opérationnel, après l’opération de réhabilitation et d’extension de ses capacités, le complexe d’El-Hadjar devrait commencer à produire, d’ici 2017, un million de tonnes de «produits plats» et 1,2 million de tonnes de produits «ronds». Il annonce, d’autre part, que les capacités du complexe devraient être renforcées par la mise en service du complexe sidérurgique de Bellara, dans la wilaya de Jijel, prévu en 2017, ce qui permettra de produire 4 millions de tonnes d’acier. M. Belabbès a rappelé, par ailleurs, que le plan de développement de la sidérurgie en Algérie englobe également celui de l’exploitation des importants sites miniers d’Ouenza et Boukhadra en particulier, «afin, poursuit-il, que leur production puisse se faire en conformité avec les besoins d’extension des capacités d’El-Hadjar». Le Provencial - 13 novembre 2014 - Meriem Sassi

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: Tribunal criminel - Perpétuité pour l’auteur du crime de Béni M’haffeur
Actualité suivante »
Annaba: CHU - Acquisition d’une nouvelle IRM avant 2015

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires