Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: Des agriculteurs mettent en garde contre les pesticides
Zone Membre
Publicités

Annaba: Des agriculteurs mettent en garde contre les pesticides

Publié le 30/12/2014
Des agriculteurs mettent en garde contre les pesticides La production de légumes en serres, de plus en plus adoptée dans le milieu agricole au niveau de notre wilaya, si elle permet de consommer des produits hors saison,  entraine de la part des agriculteurs,  le recours à  une surcharge de pesticides à en croire les propos de plusieurs fellahs adhérents à la Chambre de l’agriculture. La sonnette d’alarme tirée par  ces cultivateurs quant aux conséquences sur la santé humaine de cet excédent de produits toxiques   qui se greffe dans la chair des produits, ne trouve aucun écho chez les  producteurs concernés. «  Certains agriculteurs qui ont choisi cette forme de production de légumes et de fruits ne respectent pas les normes d’utilisation des pesticides, qui se greffent aux produits, pénètrent dans  les chairs et seront consommés avec les conséquences que l’on sait sur la santé. Comme le taux d’humidité à l’intérieur des serres est particulièrement élevé, les parasites sont souvent inévitables, et l’utilisation des pesticides aussi, pour sauver la production. Les cultivateurs utilisent à outrance les pesticides de façon automatique,  même lorsque ce n’est pas nécessaire, et que leurs produits sont en bonne santé. Dans la phase de prévention, il faut juste une très légère quantité à arroser sur les plants, ce qui n’est pas suivi par les fellahs. En effet,   les agriculteurs en font trop, au détriment de la santé humaine.» Pour une inspectrice agricole d’El-Hadjar à qui nous avons posé la question,  la quantité utilisée dépend de la conscience des agriculteurs, qui sont au courant du tort qu’ils peuvent causer aux consommateurs en augmentant de leur propre chef,  les doses prescrites par les spécialistes. « C’est une question de conscience. Nous ne pouvons pas rester derrière eux, pour les surveiller. Si certains cultivateurs sont respectueux des conseils des inspecteurs qu’ils suivent à la lettre, la grande majorité n’en fait qu’à sa tête. Il faudrait faire des prélèvements et des analyses régulièrement pour en avoir le cœur net». C’est justement pour cette raison que les agents des bureaux  d’hygiène rattachés à la wilaya ou à l’APC recommandent « de  laver longuement à l’eau claire tous les légumes et fruits avant consommation ». Une manière d’éliminer, dans une certaine mesure, l’excès de pesticides aspiré par les plantes avant la formation des fruits.

lestrepublicain - 30 décembre 2014 - Farida H.

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: CHÉTAÏBI - La Baie-Ouest investie par les indus-occupants
Actualité suivante »
Annaba: PRATIQUE COMMERCIALE DOUTEUSE - Du surplus contre votre gré

Les Commentaires

Les pesticides sont également associés aux perturbateurs endocriniens et à des maladies et à l'infertilité. ds les pays developper on commence a desinfecter les plantes avec du vinaigre.
le désastre s augmente du jour au jour, j ai l impression que notre pays est entrain de monter l échèle au sens inverse.
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires