Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. Toufik Mezhoud nouveau wali : Débloquer les projets qui son...
Zone Membre
Publicités

Annaba. Toufik Mezhoud nouveau wali : Débloquer les projets qui sont à la traîne

Publié le 03/10/2018

La wilaya d’Annaba a un nouveau responsable. Il s’agit de Toufik Mezhoud qui a succédé à Mohamed Salamani. Après 14 mois à la tête de l’exécutif de la wilaya, le premier a été muté à la wilaya de Boumerdès et son remplaçant a quitté celle de Béjaïa où il exerçait en tant que secrétaire général.

La passation de pouvoirs a été effectuée dimanche à la faveur d’une cérémonie à laquelle ont pris part les autorités civiles et militaires. Bien que le départ du premier soit regrettable à plus d’un titre, il n’en demeure pas moins que le nouveau chef de l’exécutif Toufik Mezhoud a été accueilli avec liesse tant qu’il a eu à exercer à plusieurs reprises assumant ainsi des responsabilités allant de chef de daïra d’El Bouni jusqu’à wali par intérim en passant par le secrétariat général de la wilaya de Annaba. Son expérience, son calme, sa sagesse et surtout le grand respect dont il jouit dans la wilaya de Annaba lui permettront d’assurer sa mission de développer cette ville, victime d’une bureaucratie chronique et handicapante.

Il en est ainsi de la direction de l’urbanisme (DUAC) où les porteurs de projets qualifient sa responsable de facteur de blocage caractérisé. En effet, plusieurs projets structurants en début de lancement sinon en phase d’achèvement ont connu les affres du blocage de la DUAC, soit par méconnaissances des mécanismes réglementaires sinon par blocage volontaire.

Auprès d’elle, les différentes interventions des élus de l’APW et de l’APC du chef-lieu ont échoué pour assouplir sa rigidité injustifiée, très nuisible au développement local. «Sans transgresser les lois de la République, plusieurs blocages de projets dans la wilaya de Annaba sont à l’actif de cette responsable, sans grande expérience dans le domaine. Elle ne fait aucun effort pour solutionner les problèmes des investisseurs, créateurs de richesses et d’emploi. A contrario, elle a un problème à chaque solution.

Son départ de la wilaya de Annaba délivrera vraisemblablement les investisseurs et leurs investissements au grand bonheur des chômeurs dont les rangs ne cessent de grossir» s’insurgent les concernés, soutenus par les élus locaux. Le directeur de l’industrie et des mines, chargé de cueillir les dossiers de l’investissement compte également parmi les adeptes de la bureaucratie. Se prévalant de sa supposée relation familiale avec un haut placé au niveau de la présidence, il gère sa direction avec dédain.

C’est du moins l’impression qu’il dégage lorsque les jeunes porteurs de projet s’adressent à lui pour déposer leurs dossiers Calpiref : «Au secrétariat du Calpiref, nous jeunes porteurs de projets sommes traités avec mépris. Pour les uns on refuse d’accepter leur dossier, pour les autres on est sans informations sur les suites réservées aux demandes car ce directeur et son administration n’ont pas le temps de communiquer». Toufik Mezhoud aura également à gérer la dernière phase de l’attribution des 7000 logements sociaux locatifs (LSL).

Soit il entérine la méthode de son prédécesseur à savoir passer au peigne fin tous les dossiers des bénéficiaires restant ou libérer ce qu’il en reste. Aura-t-il, par ailleurs, l’insigne honneur de relancer le projet du tramway ? Sans doute, sachant que le ministre des Transports et des Travaux publics, Abdelghani Zaâlane eut annoncé, jeudi dernier, à l’Assemblée populaire nationale (APN) qu’il sera procédé au dégel progressif de la 2ème tranche des projets de tramway avec l’amélioration de la situation financière du pays.

Ce projet qui était sur le point d’être lancé avec la signature d’un contrat de 428 millions de dollars avec l’entreprise Daewoo a été gelé en 2015, en raison de la conjoncture financière difficile. Ce projet, cher aux annabis, prévoyait la construction d’une ligne de 21,8 km en 39 mois. Ainsi, pour réussir, le jeune nouveau wali de Annaba doit d’abord faire le ménage dans son exécutif en éliminant les facteurs de blocage avant de se lancer dans le développement de cette ville dont il n’est pas étranger.

MOHAMED FAWZI GAIDI [EL WATAN - 02-10-2018]


ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba. Une agression qui suscite l’indignation : Un fils de magistrat accusé de bénéficier de l'impunité
Actualité suivante »
A Annaba, la grande mosquée ottomane "Jemaâ EL Bey" en recherche de donateurs pour rénovations

Les Commentaires

Moi, j'adopte plutôt une attitude prudente: Ni enthousiasme ni froideur. J'attends pour voir. Quand on sait combien de walis ont défilé sans qu'aucun d'entre eux ne s'est distingué particulièrement à part le défunt Mounib Sandid, à qui on n'a pas laisser le temps. Le reste n'a fait que se ballader pour tuer le temps en s'occupant à se distraire ici et là par quelques discours de forme et des effets d'annonce en attendant la nouvelle promotion.
"Réseau mafieux! sur main basse sur la ville"

La valse des walis! le dernier poussé au bout de quelques mois vers la sortie? pour laisser la place au copain connu comme cul et chemise avec l'émir du béton et deviner la suite dans la boucle du réseau le maire qui devient sénateur pour que tout baigne dans le miel, et à toi à moi et viva Las végas! dormez brave gens on s'occupe de vous et de tout...et bientôt sur les bords du rivage de la grande bleue de nouveau le béton coulera à flots! adieu beau pays de mes rêves, adieu cigalons et cigales dans les pins chanter toujours...car je ne peux rien faire, pour défendre ce paysage et merveille de la nature...je ne suis qu'une poussière sur un grain de sable de sable, pour me consoler, tout se retrouveras nahar el hiceb.



Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires