Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. Le rural à la traîne
Zone Membre
Publicités

Annaba. Le rural à la traîne

Publié le 23/09/2007

Logements Ruraux - Annaba - AnnabaCityBien qu’il soit incontestable qu’une dynamique a été insufflée aux programmes d’habitat, les chantiers, par endroits, accusent des retards.

Les travaux traînent, notamment depuis la hausse des prix des matériaux de construction. Lors de sa récente visite le ministre de l’Habitat, Noureddine Moussa a sommé les entrepreneurs des secteurs public et privé de rattraper le retard. Le cas échéant, l’inspection, qui sera dépêchée dans quelques jours, prendra les mesures adéquates. Localement, toutefois, l’on estime que le rythme de réalisation est satisfaisant et ne compromet en rien la livraison dans les délais requis des programmes de logements.

La wilaya de Annaba est dotée d’un programme, tous types confondus, de plus de 24 000 logements, dont plus de 15 500 unités inscrites au titre du plan quinquennal. Quelque 5 000 logements seront réalisés dans le cadre du programme dit de « un million de logements », initié par le président de la République.

La lecture de la situation physique des programmes montre que le rural est à la traîne. Beaucoup de chantiers n’ont pas encore démarré, en raison des baraques érigées sur les différents sites devant recevoir ces programmes. A cette contrainte, vient se greffer le problème de financement. Beaucoup d’acquéreurs sont totalement démunis, et ne peuvent apporter leur contribution dans le montage financier.

Pour contourner ce blocage, il est projeté d’intégrer dans la liste des bénéficiaires, des demandeurs capables de s’acquitter du montant de l’apport personnel. La décision des autorités locales, qui a pris forme après plusieurs visites des chantiers, est présentée comme ultime recours pour lancer les travaux en souffrance. Ce sont quelque 593 logements inscrits au titre du quinquennal, en plus des 112 unités inscrites dans le programme normal, qui se heurtent aux contraintes d’espace et de financement.

Au-delà de ces entraves, qui se dressent devant l’avancée des travaux, les logements en cours de construction laissent beaucoup à désirer sur le plan qualitatif. L’aspect architectural est relégué au dernier plan. Aussi, la conception en collectif ne présente aucun attrait et ne répond aucunement aux besoins des ruraux.

Tout laisse à penser que le véritable enjeu reste la livraison dans les délais de l’ensemble des programmes, c’est ce qui explique la course contre la montre, engagée par tous les intervenants dans la réalisation du logement et la série de visites sur site pour suivre l’évolution des travaux. C’est une sorte de défi que lancent les responsables du secteur et les autorités locales. Cela, d’autant plus que les programmes d’habitat, et particulièrement celui initié par Bouteflika, suscitent des spéculations qui laissent suggérer que les différents goulots d’étranglement ont compromis leur réalisation dans les délais. Le forcing, opéré localement pour donner un coup de fouet à tous les chantiers, stimule déjà la montée en cadence.

Arezki Saouli [EL WATAN - 23-09-2007]

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba. 51 000 élèves démunis ont eu la prime de solidarité
Actualité suivante »
Annaba. Destruction de près 4 t de produits alimentaires

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires