Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. Les français et l’investissement: Booster la coopération
Zone Membre
Publicités

Annaba. Les français et l’investissement: Booster la coopération

Publié le 19/01/2008

Nicolas Broutin, chargé de mission économique régionale de l’ambassade de France à Alger, a effectué ce mardi, dans l’après-midi, une visite de travail à Annaba. Accompagné de Gerald Martin, consul général de France dans la même ville, ils ont tenu une réunion à la Chambre de commerce et d’industrie Seybouse.

Au cours de la séance de travail avec les élus, les représentants de différentes branches d’activités économiques de la région de Annaba, El Tarf et Guelma, et le directeur de la CCI Seybouse, le représentant économique de la République française s’est attardé sur l’évolution des possibilités de partenariats économiques entre les deux pays. N. Broutin et G. Martin ont été tout ouïe aux propositions opérateurs économiques publics et privés quant aux besoins économiques qu’éprouve la région de l’Est. Après avoir pris note de la volonté des opérateurs économiques des trois CCI de l’Est du pays, ils ont simultanément donné un large aperçu sur la coopération bilatérale, évoqué les potentialités de partenariat et pensé à tracer les grandes lignes en préparation à d’autres rencontres, dont la proposition de fixer une date pour passer à l’acte. « Nous sommes ici pour discuter et définir conjointement les opportunités de développement de partenariat et d’investissement, aussi, faut-il appeler à la création d’une routine pour baliser le terrain et le préparer à des rencontres prochaines », ont déclaré, réjouis, les deux diplomates. Mohamed Aziar, président de la Chambre de commerce et d’industrie Seybouse, siège de la rencontre, n’était pas en reste, puisqu’il a articulé son intervention autour de « la multiplication des réunions sectorielles pour une meilleure approche avec les entreprises », et d’abonder ainsi dans ce sens : « Il faut donner une dynamique aux contacts nationaux et étrangers pour octroyer les meilleurs outils de travail à nos opérateurs, leur permettre d’avoir des relations fructueuses et de renforcer leurs connaissances relatives à l’économie mondiale et internationale ». Cette rencontre a été, par ailleurs, une opportunité pour Mme Nouaouria, chargée de la commission de développement du tourisme à la CCI Seybouse, de remettre aux représentants français un dossier ficelé sur les potentialités touristiques qu’offre la région de Annaba. En conclusion à leur réunion avec les opérateurs économiques, Gerald Martin et Nicolas Broutin ont marqué leur préférence pour des contacts réguliers. Ils se sont déclarés partisans d’une ouverture conjointe, combinant contacts, contrats et déplacements d’affaires.

El Watan > 19/01/08 > M. F. Gaïdi


ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba et el-tarf près de 80 kg de kif saisis
Actualité suivante »
Annaba. Projet du tramway: Les remontrances de Maghlaoui

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires