Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. Un commissaire principal de la police suspendu de ses fonct...
Zone Membre
Publicités

Annaba. Un commissaire principal de la police suspendu de ses fonctions

Publié le 13/08/2008

Au lendemain de la venue d’une commission d’enquête dépêchée par la tutelle.

Le chef de service de la voie publique et commissaire principal de la police de Annaba, L. M. en l’occurrence, a été suspendu, hier, par la tutelle, avons-nous appris de sources concordantes. La suspension de ce policier a été décidée à titre conservatoire, en attendant les conclusions de l’enquête diligentée par les services habilités de la DGSN, ajoute notre source.

Concernant la raison qui pourrait constituer un motif de suspension, notre source a indiqué qu’il s’agirait de l’affaire du transport «illégal» de fonds, effectué par des officiers de la sûreté de Annaba au profit d’un opérateur économique privé. Une affaire dont les tenants et les aboutissants ont, rappelons-le, été révélés par le désormais ex-patron des RG de Annaba, S. M. Benmahammed, actuellement en prison. Ce dernier avait, en effet, selon ses déclarations, comme preuves à l’appui des photos et une cassette vidéo des dépassements commis par de hauts fonctionnaires de la sûreté. L’on citera, entre autres, l’affaire du transport «illégal» de fonds effectué par des officiers de la sûreté de wilaya de Annaba au profit d’un opérateur économique privé.

Quelques mois plus tard, c’est l’actuel directeur des RG qui, à son tour, sera démis de ses fonctions par la direction régionale de Constantine, au lendemain d’une série de rapports que celui-ci aurait adressés à la tutelle, faisant également état de dépassements constatés au sein de la corporation.

Dans le même sillage, notre source a révélé que la chefferie du gouvernement a ouvert une enquête administrative concernant l’affaire de l’ex-patron des Renseignements généraux, condamné le 13 novembre 2007 à une peine de 3 ans de prison pour les chefs d’accusation de faux et usage de faux, menace sur autrui et enrichissement. Des griefs qui ont de tout temps été rejetés par le principal accusé.

Jointe hier, par téléphone, une source locale au fait du dossier nous a confirmé l’information et a ajouté que cette dernière intervient dans le cadre de la campagne «mains propres» relancée par le Chef du gouvernement Ahmed Ouyahia, qui consiste en la mobilisation d’équipes chargées d’enquêter dans des affaires économiques et financières.

Lynda Nacer [LIBERTE - 12-08-2008]

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba. 10 nouvelles unités pour la Protection civile
Actualité suivante »
Annaba. Accident de la circulation : 1 mort et 5 blessés

Les Commentaires

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires