Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. Le radar et les chauffards
Zone Membre
Publicités

Annaba. Le radar et les chauffards

Publié le 22/02/2009
Si l’on se fiait aux plaques de signalisation indiquant « Attention radar » ici et là, on se croirait quelque part dans un coin du monde où les risques d’accidents sont négligeables.

Ce qui n’est pas le cas, notamment sur les boulevards Bouali Saïd et de l’Afrique. Le premier, avec sa cité populaire, ses deux lycées, sa gare routière inter urbaine et inter wilayas, et la mosquée Sidi Brahim, représente un danger permanant. Même chose pour le second, très fréquenté de jour comme de nuit, par des milliers d’automobilistes et de piétons. Une plaque « Attention radar » y a été installée, mais c’est l’effet contraire qui se produit, comme si on avait incité les chauffards à faire davantage de vitesse. Le comble est que la majorité des accidents sont survenus à quelques mètres de la sûreté urbaine, avec la présence de quatre rangées de ralentisseurs. A propos, existe-t-il réellement des radars ? On est tenté de répondre par la négative si l’on se réfère à l’allure des autobus desservant les lignes inter urbaines, lesquels, pleins de voyageurs, en majorité des travailleurs, lycéens et étudiants, se transforment en bolides.

El watan >  22/02/09 >  L. A.


ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba. Une pépinière d’entreprises en perspective
Actualité suivante »
Annaba. Direction des impôts: Haro sur les fraudeurs

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires