Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. Commerce : Trois marchés de proximité prévus
Zone Membre
Publicités

Annaba. Commerce : Trois marchés de proximité prévus

Publié le 09/10/2011

Trois marchés  de proximité seront réalisés avant la fin de l’année 2011 au niveau de la commune de Annaba.

Ce projet a été conçu dans le but de lutter contre le commerce illégal et d’améliorer les conditions d’approvisionnement en produits alimentaire pour les consommateurs. Ces marchés vont egalement contribuer à la préservation du cadre de vie des  risques de la pollution et de la prolifération des ordures.D’un coût global de réalisation de 80 millions de dinars, ces espaces commerciaux seront implantés dans les cités de Oued Eddheb, du 8 Mai 1945 et de Safsaf (Plaine Ouest) avec une  capacité d’accueil pour chacun se situant entre 130 à 150 places.
 
Des infrastructures similaires ont été également prévues dans d’autres cités de la commune de Annaba, dans la perspective de se débarrasser définitivement du commerce illicite et de permettre l’exercice de cette profession dans la légalité. «Jadis dénommée la Coquette, aujourd’hui Annaba  ne l’est plus. A chaque quartier ou cité, les charrettes de fruits et légumes pullulent au vu et au su de toutes les autorités locales qui, apparemment, ont d’autres chats à fouetter. Avec cette annonce de réalisation de trois marchés de proximité ne nous pouvons qu’applaudir la décision. Pourvu qu’elle se concrétise», relèvent, à l’unanimité, des citoyens annabis.
 
Par ailleurs, un projet de réhabilitation du marché couvert est lancé pour un coût de 13 millions de dinars, ainsi que d’autres espaces commerciaux au niveau des quartiers et cités périphériques de la ville de Annaba. Quelque 32 000 commerçants dont 1800 non déclarés auprès des institutions concernées telles les directions du commerce (DCP) et des impôts, ont été recensés à l’échelle de la wilaya.                     

Tewfiq.G [EL WATAN - 09-10-2011]

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba. 260 personnes prennent l'avion pour Médine
Actualité suivante »
Annaba. FLN: Le mouhafedh est-il déchu par Belkhadem?

Les Commentaires

Excellent début de solution, afin d'éffacer l'image d'une ville envahi par ces vendeurs sans autorisation sur le domaine public. C'est-à-dire les trottoirs, les chaussées, et tout autres coins de la ville plus ou moins libres. Ces ventes sauvages ont vraiment dégradé la ville et développer sa bazardisation, sans compter l'injustice faite aux commercants légaux qui voient leur droit commercial non respecter, alors qu'ils déboursent chaque moins des taxes et des impôts à l'Ètat. Le maire et ses collaborateurs en sont en grande partie résponsables de cette négligence qui a conduit à la détérioration de la ville.
Enfin il se réveille qu'a même, ce n'est pas trop tôt.
C'1 prob epineux du a la negligence ds responsables de la ville et o laisser-aller ds annees precedentes. Ls citoyens & ls commercants ont tjrs souhaite 1 intervention urgente et energike ds services de controle economike, d'hygiene, ainsi ke de la reglementation de la baladia, afin de contenir c phenomene. Oui c vrai, c 1 excellente solution la creation de marches de proximite pr reunir c vendeurs ambulants ds 1 mm lieu avc acces a l'o et a l'electricite moyennant 1 modeste redevance. C ki permettra d'apporter 1 reponse definitive a c charettes et otres implantations anarchikes, de garantir la proprete de la ville, 1 cadre de vie de kalite et surtt d'elever le nivo de conscience du citoyen pr l'application ds valeurs du civisme et du respect de l'otre.
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires