Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. Feu de paille dans le bureau de l'UNJA
Zone Membre
Publicités

Annaba. Feu de paille dans le bureau de l'UNJA

Publié le 26/03/2007

Rien ne va plus au sein du bureau de l’Union nationale de la jeunesse algérienne (UNJA) de la wilaya de Annaba. Et pour cause, les multiples frictions et lézardes qui sont apparues sur la place publique enfoncent, par ailleurs, une des organisations de masse et satellite du FLN dans la déchéance et l’errance à la recherche de son lustre d’antan.
En effet, le communiqué confectionné à la suite de la dernière réunion du bureau de wilaya de l’UNJA, qui s’est tenue au cours de la semaine écoulée, a débouché sur la décision d’ester en justice l’ex-président de la commission chargée des étudiants ainsi que deux de ses membres. Selon le communiqué établi par le bureau, les trois personnes exclues sont Dahmani Mohamed, Djebaïhia Salah et Bouzekak Djemouai. Les griefs retenus à leur encontre concernent entre autres des dépassements juridiques, faux et usage de faux de documents officiels et usurpation d’identité au détriment de personnes. Aussi, ressort-il du communiqué, qu’il a été mis fin aux fonctions de Dahmani Mohamed le 15 septembre 2006, lequel a été remplacé par Khelkhel Hicham, et ce, en vertu de la décision du secrétaire national de l’UNJA, en l’occurrence Madani Mohamed. Il est à noter, cependant, que l’assemblée générale de l’UNJA de la wilaya de Annaba tenue dernièrement a permis l’émergence d’autres figures de proue. Ainsi, L’hadi Lemouassi a été chargé, lors de ladite assemblée, de tenir les rênes du bureau en tant que secrétaire de wilaya. Reste que le constat amer à retenir sur l’état déliquescent de cette organisation de jeunes, dont l’âge moyen de la composante des dirigeants à travers les wilayas dépasserait allègrement la cinquantaine, est qu’elle est embourbée dans des querelles de clocher, de leadership et surtout byzantines, et est à mille lieux des attentes d’une jeunesse à la recherche d’un hypothétique poste d’emploi, le cas échéant, d’un ailleurs sous un ciel moins pénible. En somme, une organisation de jeunes séniles et avachis.
Le soir d'Algérie > 26/03/07 >Daoud Allam


ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba. Investissement: 3 projets approuvés
Actualité suivante »
Annaba. Projets socioéconomiques

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires