Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: 107 invalides de l’ANP réclament leur quota de logements so...
Zone Membre
Publicités

Annaba: 107 invalides de l’ANP réclament leur quota de logements sociaux

Publié le 18/03/2013

A cause de leur marginalisation et de ce qu’ils ont appelé « l’oubli social » dont ils sont victimes dans l’octroi des logements sociaux, les invalides de l’Armée Nationale Populaire « ANP » sont en colère. Hier, ils étaient quelque 107 éléments invalides ayant été blessés durant la décennie noire, à se rassembler devant les portes de la wilaya pour manifester leur mécontentement vis-à-vis de cet état de fait qui s’est répercuté négativement sur leur quotidien. En fait, disent-ils, la dégradation de leur situation sociale a provoqué la colère au sein de leur catégorie. Les invalides de l’ANP qui ont espéré des lendemains meilleurs avec l’accord de partenariat entre le ministère de la Défense et celui de l’Habitat pour l’attribution des quotas de logements sociaux en faveur de ces derniers, se sont interrogés sur la nécessité de la signature d’une telle convention, jusque-là non prise en considération. L’accord d’envergure conclu il y a des années, n’est pas encore appliqué sur le terrain pour des raisons qui restent ambiguës, se sont-ils indignés. Ils demandent l’accélération de l’opération de relogement des 107 personnes, entre victimes du terrorisme, ayants-droit et autres veuves de martyrs, revendiquent la mise en application des décisions du ministère de la Défense nationale et de celui de l’Habitat qui prévoient l’attribution de logements sociaux aux 107 bénéficiaires. Actuellement, aucun d’entre eux n’a été relogé, contrairement à leurs homologues dans les autres wilayas du pays. De ce point de vue, les protestataires ont menacé de hausser le ton dans le cas où les autorités locales n’œuvrent pas pour leur relogement dans les prochains jours. A noter que le ministère de la Défense Nationale a « arraché » du ministère de l’Habitat, un quota de 3500 logements sociaux répartis à travers les 48 wilayas au profit de cette catégorie, dont 107 logements sociaux à Annaba. Il convient également de noter que ces protestataires ont plus d’une victime dans la même famille, qu’elles soient mortes ou blessées invalides. Les invalides que nous avons rencontrés sur les lieux de la protestation sont tous unanimes à dire : « les logements où nous habitons sont loués et cela nous constitue une charge supplémentaire. Pire encore, nous ne bénéficions pas d’intérêt de nos responsables locaux ». Et d’ajouter que « Cela fait des années que notre situation est inchangée. Elle s’est compliquée avec l’exclusion qui rend les choses plus difficiles. Nous protestons aujourd’hui afin d’attirer l’attention du premier responsable de l’exécutif». Grande consternation donc, hier, au sein de ces invalides démunis en quête d’un logement décent. Ils ont demandé au wali une intervention personnelle rapide comme ils ont revendiqué dans la foulée, un quota de logements sociaux dans les divers projets de logements. Face à la colère de ces invalides, le chef de cabinet du wali s’est entretenu avec les contestataires, auxquels il a promis de régler leur problème le plus tôt possible.

L'EST - 18/03/2013 - Toufik Ouazaa


ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: Groupe parlementaire FLN - Le député Tliba indésirable
Actualité suivante »
Annaba: 6 ans de prison pour avoir éborgné sa victime

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires