Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/ Annaba: Tomate industrielle - Une campagne tardive et d’autres cra...
Zone Membre
Publicités

Annaba: Tomate industrielle - Une campagne tardive et d’autres craintes

Publié le 21/04/2013
Faute de main-d’œuvre, 15% de la production ont été perdus durant la saison agricole 2012. -  La campagne de plantation de la tomate industrielle 2013 a débuté avec un léger retard à cause de la préparation du sol rendue problématique suite à une abondante pluviométrie. Les eaux de pluie qui se sont accumulées par endroits au niveau des plaines de Annaba, constituent un obstacle aux opérations de semis et à l’évolution des plants. Ce qui oblige les agriculteurs à attendre que le sol soit desséché pour commencer les semis. «Cette situation est propre aux terres situées dans les zones basses de la wilaya à l’exemple d’El Hadjar qui abrite l’essentiel de la superficie de tomate industrielle estimée à près de 1 300 hectares», estiment plusieurs agriculteurs spécialisés dans la production de la tomate industrielle. Par ailleurs, les fellahs concernés continuent de craindre les problèmes qu’ils rencontrent lors de la cueillette du fruit. En effet, 15% de la production de tomate industrielle des wilayas d’Annaba, de Skikda, d’El Tarf et de Guelma, laquelle production est estimée à deux millions de quintaux, ont été enregistrés perdus durant la saison agricole 2012 à cause de l’insuffisance de main d’œuvre.
Le mûrissement groupé du fruit favorisé par une canicule exceptionnelle, n’a pas été accompagné par une cueillette  rapide du produit. Ce qui a été à l’origine de la  perte de production car la main d’œuvre qui est composée principalement d’adolescents, n’est plus attiré par ce travail pénible. Ainsi, la mécanisation de la filière tomate s’impose en tant qu’alternative dans le but d’améliorer la production de tomate. Ce procédé qui a donné des résultats probants dans les pays avancés, concerne aussi bien la plantation du fruit que sa cueillette. Son introduction en Algérie passe par l’organisation des exploitants agricoles en groupements d’intérêts pour faire aboutir des projets en commun et donner un contenu concret au programme de renouveau rural. Durant toujours la saison dernière, le secteur de la production de la tomate a crée 200 000 postes de travail direct et indirect, dont la période est estimée à 45 jours par an, représentant la durée de la campagne de transformation de la tomate industrielle. Ce qui a donné lieu à la production de 50 000 tonnes de concentré de tomate contre une consommation annuelle de 90 000 tonnes ; soit un déficit de 40 000 tonnes, comblé par des opérations d’importation.
 
El Watan - 21/04/13- Tewfiq G.
 

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: INTERNET - Un dysfonctionnement qui n’a pas lieu d’être
Actualité suivante »
Annaba: Des agressions signalées par des usagers sur la RN44

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires