Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: De l’acide pour la fabrication de pétards - Un jeu à haut r...
Zone Membre
Publicités

Annaba: De l’acide pour la fabrication de pétards - Un jeu à haut risque sur le marché

Publié le 12/01/2014
A la wilaya de Annaba, le Mawlid Ennabaoui n’est pas de tout repos pour bon nombre de parents. A quelques heures de la veille de cette fête religieuse, les blessures occasionnées à leurs progénitures par l’explosion des pétards multiformes sont nombreuses.  Les services des urgences des différents établissements de santé  dont le Centre Hospitalier Universitaire n’ont pas désempli ces derniers jours face aux arrivées massives d’enfants et adultes blessés. A la veille de la célébration de cette fête religieuse, l’interdiction annoncée par les structures compétentes de l’Etat, , n’a pas été appliquée. Le marché des produits pyrotechniques n’a jamais été aussi lucratif que ces dernières journées. Il y a l’embarras du choix. Des petits pétards aux plus grands, ressemblant aux bâtons de dynamite, mini-roquettes, «Saroukh », «  Benladen », fusées éclairantes et feux d’artifice, tout est disponible sur les étalages, il n’y a qu’à demander pour être servi contre monnaie sonnante et trébuchante.. Ils sont commercialisés sous les yeux mêmes des policiers à des prix excessifs. Ce qui ne semble pas  rebuter les clients de tout âge et de tout sexe. Les plus modestes pouraient, eux aussi, jouer à faire éclater des pétards faits maison. Pour ce faire, Ils ont à leur disposition les bouteilles d’acide à 20 DA, du papier kraft, une bouteille en matière plastique et des allumettes. Tout fièr de leur dangereuse trouvaille pour eux et leur entourage, ils n’hésitent pas à montrer leur savoir de chimiste en herbe qui leur permet de confectionner des cocktails Molotov dont l’explosion est plus forte que le pétard du fils à papa à côté. Ils n’écouteront aucun conseil et encore moins les appels à la prudence de leurs parents beaucoup plus préoccupés par le prix constamment en hausse de la volaille. Pour ces derniers, acheter le nécessaire pour la célébration du mouloud enabaoui echerif est synonyme de gros sacrifices auxquels ils ne sont pas en mesure de faire face.  

Le Provencial -12 janvier 2014 -Wassim.D


ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: Enseignement Supérieur Artistique: Quand on « déconcentre » un cycle de formation
Actualité suivante »
Annaba: IL SERA ORGANISÉ LE 12 ET 13 JANVIER - Séminaire sur la loi de finances 2014

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires