Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: LUTTE CONTRE L’INFORMEL - Les gardiens de parkings et les v...
Zone Membre
Publicités

Annaba: LUTTE CONTRE L’INFORMEL - Les gardiens de parkings et les vendeurs à la sauvette dans le collimateur

Publié le 20/02/2014
Désormais la chasse est faite contre les gardiens de parkings non autorisés et auto proclamés. Las de voir ces gens imposer leur diktat aux conducteurs et surtout les conductrices, les policiers des 1er, 5ème et 9ème Arrondissements accompagnés de la Compagnie d’Intervention Rapide (C.I.R) ont mené une vaste opération  à travers les secteurs de leur compétence. 6 gardiens se sont vus établir des dossiers judiciaires ainsi que 22 vendeurs à la sauvette. Les commerçants informels sont et continueront à être ciblés par ces opérations « coup de poing ». Notons qu’un individu a été arrêté pour le  port d’une arme blanche prohibée et s’est retrouvé derrière les barreaux  au cours de cette rafle menée hier de 10 heures à 12 heures 30. Un examen de situation a intéressé 46 personnes suspectes. En outre, 6 charrettes à bras ont été saisies. Les produits périssables ont fait l’objet de remise au Croissant Rouge Algérien. Les vêtements ont été placés sous l’autorité du procureur de la République près le tribunal de Annaba. Ces rafles ont tendance à décourager beaucoup de jeunes qui portaient des lames tranchantes ou des morceaux de cannabis et des psychotropes. Cette tendance tend à disparaitre depuis quelques temps.

  lestrepublicain.com - 20 février 2014 - A.C

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: CHIENS ERRANTS, SANGLIERS, CHACALS…- Un tableau de chasse impressionnant
Actualité suivante »
Annaba: IMMEUBLES “LES BOULINEAUX” - Des cambrioleurs arrêtés en flagrant délit

Les Commentaires

"Dans un pays normal"

Ces jeunes qui vivent dans la précarité, la pauvreté, le désarroi au quotidien, leur gouvernement leur vient en aide, pour les sortir de la misère on leur proposant multiples solutions pour les insérer dans la vie communautaire par des travaux d'intérêt général, des formations professionnelles et milles autres solutions prisent par des gens solidaires avec beaucoup de rigueur...Mais voilà hélas! chez nous, les autorités se contentent simplement de les chassés, de les éliminés comme s'ils étaient des moins que rien comme vulgairement un mégot de cigarette que l'on écrase sous sa semelle de chaussures...et bien messieurs les policiers, vos responsables et votre nouveau directeur se trompent totalement, laisser moi vous dire vous aller droit dans un mur, notre peuple a le droit de vivre dans la dignité, a force d'opprimée la population pauvre, victime d'un pouvoir arbitraire, beaucoup de pays qui on essayé d'employer la force, ils ont fini a poussé leur peuple à une révolution, alors messieurs les responsables il est impératif et urgent de changer votre tactique politique avant de sombrer dans des émeutes...on un seul mots notre gouvernement doit s'occuper de notre jeunesse c'est une priorité incontournable...Alors dès à présent en premier nos gardiens de parkings, vendeurs à la sauvette doivent être aidés et non chassés.
"J'en ai vraiment ras-le-bol de faire des commentaires"

J'ai l'impression c'est comme si on pissait dans un violon".
Mofannabi ce que nous vivons aujourd'hui, sont tout simplement les conséquences d'une politique désastreuse menée de puis plus de 50 ans. Le mal il vient de loin! Il vient des erreurs accumulées succéssivement par les différents locataires des différentes institutions au sommet de l'État depuis 5 décénnies. Maintenant nous ne faisons que payer le prix fort d'une politique d'amateurs,de bricolage et d'improvisations. Ceux qui sont aux commandes aujourd'hui ne sont pas les seuls à incriminer. Ils en font partie, mais ils ne sont pas les seuls. L'erreur est collective. Chaqu'un des membres de ces intitutions, à contribuer, pour sa part au marasme de ce pays dans tous les domaines: Rien n'était prévu comme il se doit,Alors que nous étions à peine 11 millions, rien n'avait été planifié et suivit pour s'assurer de sa réalisation,rien n'avait été achevé etc...
Résultat, c'est ce que nous observons au quotidien avec chaque jour son cortège de contestations, de plaintes,de mécontentements, de détresses, de protestations, d'infortunes, d'affrontements etc...
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires