Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/SUR INITIATIVE DE L’ASSOCIATION “OUAFA” - La famille de Rizzi Amor ...
Zone Membre
Publicités

SUR INITIATIVE DE L’ASSOCIATION “OUAFA” - La famille de Rizzi Amor honorée

Publié le 22/03/2014

C’est au sein de l’école qui porte le nom de ce valeureux chahid Rizzi Amor, assassiné en plein tribunal de Annaba, par un pied noir, lui-même abattu le lendemain même par le regretté Tamerabet Abdelkrim, un jeune fiddai et un virtuose du football local qu’a été rendu un hommage à sa famille.

Bariza son épouse et Wided étaient présentes à la table d’honneur aux côtés du président de l’Association Ouafa, et du directeur de wilaya des anciens moudjahidine. Des élèves ainsi que leurs familles étaient présents dans la salle de classe aménagée pour la circonstance.

Après avoir écouté l’hymne national « Kassamen », l’assistance a eu droit à poème lu à la mémoire des martyrs de la révolution, suivi par une chorale qui avait entonné « Ya chahid » et « Ya Watani ».

Le président de Ouafa a ensuite donné une conférence magistrale sur les différentes étapes de la guerre d’Algérie qui ont abouti à l’indépendance, arrachée après 7 ans et demi de lutte et la perte de 1 million et demi de martyrs. Ensuite, ce sont de gracieuses fillettes qui entament un ballet chorégraphique qui enchante l’assistance.

La manifestation s’inscrit dans le sillage des efforts que consent l’association pour faire connaitre l’histoire de la révolution dans les établissements scolaires. Le musée qui se trouve au premier étage du Palais de la Culture est un vrai sanctuaire que beaucoup de citoyens gagneraient à le visiter.

Ahmed Chabi [ L'EST REPUBLICAIN - 22-03-2014 ]

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
DIPLOMATIE - Mr Franck Simaer, nouveau consul général de France à Annaba
Actualité suivante »
58ÈME ANNIVERSAIRE DE L’INDÉPENDANCE DE LA TUNISIE - L’événement célébré dans la tradition

Les Commentaires

Un peu d’Histoire pour les ami(es) de cette ville :

Pourqui ne connaît pas Rizi Amor : Cette Homme est l’oncle de notre perle de la petite reine Hammoudi Hamid qui a fait les beaux jours de la piste du vélodrome du stade CHABOU dans les années 60/70 . Quand à notre ami abdelkrim Tamerabet, il n’est ni plus ni moins que le joueur qui a fait aussi les beaux jours de la JBAC aux cotes des Akacha et benchikh et Bey.. Des perles à cette époque, quand ils jouaient ensemble, ils font le bonheur de tous. L’histoire de l’assassinat de celui qui a tué Rizi aux pieds des marches du palais. Elle m’a été racontée par Tamerabet lui même à Seraidi. l’assassin de Rizi était sont dirigeant au club à la JBAC . il m’avait dit que s’était lui qui a vengé Rizi Amor et le dimanche il a fait une minute de silence pour ce dernier sur le stade. Il a été choisi pour cette mission car il avait l’estime des colonset que personne ne pouvait le soupçonner dans le milieu football de la ville de bône de commaitre un tel acte. Dommage qu’aucun lieu ne porte le nom de Notre frère TAMRABET dans cette ville. Les martyres de cette ville sont quasiment mis dans les oubliettes. Personne ne pense à leur rendre le mérite qui leur revient. Tous les endroit prestigieux de Annaba, hélas portent les nom d’illustres d’inconnus à cette ville. Comme si les gens de cette ville n’ont rien fait pour l’indépendance de ce pays. Je demande que les autorités locales de cette ville pensent à donner à nos rues , à nos aux places et enfin à nos salles de sport et de spectacles les noms de tous les martyres enterrés au cimetière des chouhadas de Annaba (voir le cimetière de Seraidi). Car c’est là ou sont enterrés les martyres de cette ville (quelques uns comme Zizi et Calombo de la rue murat à sidi bouhdide et zaghoune comme abdelkrim Souici qui a fait les beaux temps de la fédération de France et d’autres). C’est un honneur pour la ville de reconnaître ses enfants.
"commettre un tel acte."
quelques uns comme Rizi et Calombo de la rue murat sont enterrés au cimetiere de sidi bouhdid , abdelkrime souici de la federation de france à Zaghouane)
Merci de nous rappeler les joueurs de la JBAC, Bey le souffre douleur du gardien de l'ASB "Triglio", Mohamed Salah Bencheikh, Ali Attoui, Tamérabed...ils étaient les stars de notre enfances...ils on fait la légende du football Annabi et la première équipe du FLN...un peu dommage babana nous manque àami hajd Séraidi pour nous raconter cette époque ou les Bônois avaient les meilleurs joueurs Africains Ali Doudou, Saïd Brahimi, Ben Aîssa Sakraoui, les fréres Bouden, Saci Hadjouj...une époque inoubliable.
rendons un hommage à ben Aissa Sakraoui , Akacha et à Said Brahimi qui nous ont quitté helas 'ina l'illah ou ilaihi rajioun"
En fait l'acte de Tamrabet est enorme: venger Rizi Amor et fait une minute de silence sur un terrain de foot merite le respect. Aucune rue d'annaba ne porte son nom. c'est une vrai honte pour tous les responsables de cette ville.
si j'etais elu de cette ville ma premiere pensé va directement à nos martyres. sans exepetion, ils auront leur nom porté par les rue les plus imortantes de Annaba pour ne plus etre oublier pour l'eternité.
c'est mon coup de guele!!!!!ça m'arrive de temps en temps!!!!!
Enfant en culotte courte j'allais les voir à l'entrainement terrain de la tabacoop...je me rappelle de Tamerabed de sa silhouette, un jeune homme d'un talent et d'une rapidité incroyable...et Attoui baba Ali lorsqu'il arrivait à l'entrainement avec son vélo solex...on admirait sa technique d'invention du tacle, chaque joueur avait sa propre technique.
Que de souvenirs mon ballon je le fabriquer moi même avec du papier journal et un bout de ficelle notre terrain favori le caroubier et si il était occupé alors on allait au terrain en goudron devant les docks sous le pont de la tranchée.
Pour les plaques des rues avec les noms des martyres je pense que le maire actuel FARID il n'y a que qui pourrait avoir ce privilège de leurs rendre hommage.
ah, les parties interminable de foot sur le terrain ou la placette de Sidi Belaïd avec Chicha, je pense si tu habitais 3agbette lahsane tu as du le connaitre.
Je pense que tu as dû avoir les mêmes fréres, les Gafories, les Stamboulis, les hamaydas, les fréres Bouchelougs Larbi et son frére Mohamed qui s'est battu avec un berger allemand souvenirs lointain.
Alors , Tu tapais le ballon sur le circuit de la grenouillères près des docks de Tessier tribodeau ? ACTUELLEMENT LES BUREAU DE LA DOUANE. Moi, je jouais à l’orangerie et à tamzali à l’époque.
J’espère que notre maire lira notre rubrique ou qu’une autre personne lui transmettra l’information. réagira-il à notre suggestion peut être et rendre justice à nos concitoyens qui nous ont offert la liberté par leur sacrifice
juste une plaque pour lire leur nom quotidiennement afin de ne pas les oubleir .
ça me dit quelque chose chicha!!!je suis né à aagbat lahsan et j'ai ete scolarise à sadi carnot.
nous sommes que deux connecté au site en ce moment.
On veut le retour de babana et on attend toujours l'action humanitaire de Malek qui nous oublie!.
Lille1 sur le haut de la page du site "contact clique dessus tu pourrais laisser un message à Malek!;
c'est fait!!!!!!!j'attend une reponse de la part de Malek. la balle est dans son camp.
j'attends une reponse.
je plante mes pommes de terre cette apres midi!!!!!!dans mon jardin ouvrier.
Mes chers amis,Lille1 et M.O.F.Annabi, en ce qui me concerne, je suis entièrement d'accord avec vous. Vous avez tout dit au sujet de Rizzi Amor, qu'il n'y avait plus de place pour moi de glisser un mot, tellement vous avez admirablement épuisé la question. Je tire d'ailleurs chapeau à votre mémoire de se rappeller presque avec détails des choses datant depuis des lustres. Tous ces noms que vous évoquez, je les entendais à travers la bouche de mon père, alors que j'étais très très jeune. Ceux-ci réveille en moi, avec nostalgie des souvenirs ensevelis depuis plus de quarante ans qui ne font que renforcer encore plus l'affection que nous avons pour votre ville, ses hommes et son histoire.
Bonjour,

Oui CHICHA ça me dit quelque chose. il etait plus vieux que moi mais je le connais phisiquement et je me rappel de lui , un enfant de la place d'arme mais à l'epoque chacun restait à sa place par respect.
par respect pour les adultes "hadak azman les grands avaient du respect de notre part"
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires